Le signal C43 définit la limitation de vitesse. Le chiffre représente la vitesse exprimée en km/h. C’est (presque) toujours des dizaines. Il serait ridicule d’être pointilleux et de pointer une vitesse précise. Avant 1968, il n’y avait pas de limitations de vitesse. Jusqu’en 1992, on trouvait les limitations de vitesse suivantes: 40, 60, 70, 80 et 90 km/h.

limitation de vitesse à 60 km/h
ancienne limitation de vitesse à 60 km/h (rue de Bois-Seigneur-Isaac)

❖ Limitation à 50 km/h

Depuis, on a gardé une harmonisation tout en diminuant les seuils. Dans l’article 11 sur les limitations de vitesse, on évoque le 50 km/h en agglomération, le 70 ou le 90 km/h sur route ordinaire et 120 km/h sur autoroutes. Le signal routier d’interdiction se décline en plusieurs choix: 30, 50, 70, 90 et 100 km/h (ring bruxellois). Ce sont des valeurs générales. Le C43 peut prendre différentes limitations.  Le gestionnaire reste libre d’afficher la vitesse la plus pertinente par rapport aux circonstances.

Le pont du Jubilé — en éternelle attente d’une rénovation — a limité son trafic à une seule bande de circulation. Le passage est géré par un feu tricolore et la vitesse est de 20 km/h.

pont du Jubilé
pont du Jubilé limité à 20 km/h
vitesse max. 20 km/h
vitesse max. 20 km/h

Lors de la pandémie COVID, certaines rues ont été adaptées. Ci-dessous, le gestionnaire a installé un C43 provisoire à 5 km/h. C’est sans nul doute la plus basse limitation existante. Heureusement, la rue est une voie sans issue fréquentée la plupart du temps par des riverains.

Ganshoren, C43 à 5 km/h
C43 à 5 km/h (Ganshoren)

❖ Vitesse corrigée et tolérance de la zone de police

Beaucoup d’élèves demandent si c’est grave de rouler quelques km/h au-dessus de la limitation ? Il faut rester raisonnable, dépasser un ou deux km/h n’est pas une faute grave. Il est difficile de maintenir constamment une même vitesse sans avoir le regard rivé sur le compteur. Il existe pour cela le limiteur. On attend d’un conducteur qu’il s’occupe davantage de ce qui se passe sur la route. Après, il ne faut pas que ce soit régulier et que la vitesse dépassée soit importante.

Au niveau répressif, on parle souvent de vitesse corrigée. Le législateur estime que l’appareil de mesure (le flash, le radar) peut faire des erreurs. Il y a donc une marge technique. Elle est de 6 km/h en-dessous de 100 km et 6% au-delà de 10 km/h. Autrement dit, si vous roulez à 36 km/h au lieu de 30 km/h, vous n’aurez théoriquement pas de PV. Après, on peut encore discuter de la précision du compteur kilométrique d’une voiture. À 37 km/h, vous pouvez être flashé. C’est la zone de police qui va établir une zone de tolérance. En sachant que les délinquants de la route les plus dangereux sont ceux qui font des gros excès de vitesse, la zone peut décider de mettre une marge de 10 km/h.