L’article 82 des prescriptions techniques du Code de la route énonce la réglementation pour les cycles et notamment les bicyclettes.  C’est dommage d’avoir catégorisé les vélos et d’apporter des nuances alors que ça pourrait être plus simple. À l’heure de la mobilité douce, les vélos évoluent sans cesse et prennent des formes variées. Quid si, par exemple, je mets un guidon de vélo ordinaire sur un vélo de course ? Heureusement, la police verbalise très rarement à moins de rouler de nuit sans aucun éclairage.  Autre précision, les lumières peuvent être mises sur le vélo ou portées directement par le conducteur.

Le vélo ordinaire

Il se reconnaît au fait qu’il ne peut être classé dans aucune des catégories présentées ci-après. Le vélo qui ne répond pas à toutes les caractéristiques d’une des catégories de vélos citées (VTT, vélo d course ou vélo à petites roues) doit être équipé de tous les éléments obligatoire du vélo ordinaire.

  • une sonnette audible à 20 m
  • 2 freins: un sur la roue avant et un sur la roue arrière
  • 1 feu blanc ou jaune à l’avant et feu rouge à l’arrière
  • des catadioptres blancs à l’avant et rouges à l’arrière
  • des catadioptres jaunes ou oranges sur les pédales, visibles à l’avant et à l’arrière de la bicyclette
  • au moins 2 catadioptres jaunes ou oranges à double face disposés symétriquement aux rayons de chaque roue et/ou une bande réfléchissante blanche de chaque côté des pneus

Vélo ordinaire, équipement

Le vélo de course

Il se reconnaît à son guidon de course, ses pneus d’une section maximale de 2,5 cm et l’absence de porte-bagages à l’arrière.

  • une sonnette audible à 20 m
  • 2 freins: un sur la roue avant et un sur la roue arrière
  • des feux et des catadioptres comme pour le vélo ordinaire, mais ceux-ci ne sont obligatoires que s’il circule la nuit ou si la visibilité est réduite à moins de 200 m [les catadioptres sur les pédales automatiques ?!]
  • si le vélo de course est équipé d’un ou de deux garde-boue, il doit toujours avoir un catadioptre blanc à l’avant et un rouge à l’arrière

Vélo de course, équipement

Le VTT

Il se reconnaît à ses deux dérailleurs commandés au guidon, ses roues d’un diamètre de 65 cm ont une section d’au-moins 3,8 cm, les roues d’un diamètre de 70 cm ont une section d’au-moins 3,2 cm et l’absence de porte-bagages à l’arrière.

  • une sonnette audible à 20 m
  • 2 freins: un sur la roue avant et un sur la roue arrière
  • des feux et des catadioptres comme pour le vélo ordinaire, mais ceux-ci ne sont obligatoires que s’il circule la nuit ou si la visibilité est réduite à moins de 200 m
  • si le VTT est équipé d’un ou de deux garde-boue, il doit toujours avoir un catadioptre blanc à l’avant et un rouge à l’arrière

VTT, équipement

Le vélo à petites roues

Il se reconnaît à ses roues dont le diamètre, pneu compris, ne peut dépasser 50 cm.

  • une sonnette audible à 20 m
  • 1 frein au minimum
  • des feux et des catadioptres comme pour le vélo ordinaire, mais ceux-ci ne sont obligatoires que s’il circule la nuit ou si la visibilité est réduite à moins de 200 m

Vélo à petites roues, équipement