Certains lecteurs de ce blog ont attiré mon attention sur des plaques au format B-0123. À l’heure actuelle, on trouve encore des plaques avec l’ancien format. Il date des années 50. La lettre pouvait apparaître à différents endroits. Ce codage est remplacé en 1962 par 2 lettres suivies de 2 chiffres. En 2010, l’arrivée du format européen change la donne. Au remplacement de la plaque, le propriétaire est obligé de respecter le nouveau formatage. Les personnes très attachées à leur ancienne plaque ont ainsi demandé pour en faire une plaque personnalisée… du moins si elle était disponible.

plaque personnalisée B-0143
plaque personnalisée B-0143

La DIV n’a pas été en mesure — ou ne voulait pas — me donner des informations à ce sujet. Les seuls à se rappeler l’origine de cette immatriculation ce sont les propriétaires eux-mêmes. Malheureusement, les témoignages que j’ai reçus ne sont pas toujours très clairs et parfois contradictoires. Selon une septuagénaire, sa plaque appartenait à son arrière grand-père qui l’avait légué à son grand-père puis à son père. Si on en croit ses dires, cela remonte à 1890. Or, à cette époque, les plaques avaient un fond blanc et des caractères noirs. Le codage une lettre suivie d’un nombre date des années 50.

Il reste deux énigmes. Primo, comment les enfants ont pu hériter d’une plaque de génération en génération alors que la plaque belge suit son conducteur ? Deuxio, quel est le prix pour passer à une plaque personnalisée ? Certains affirment n’avoir rien payé, d’autres parlent de 1.000 euros.

4 chiffres et une lettre