En matières de priorité, tout le monde connaît la règle de la priorité de droite: « Tout conducteur doit céder le passage à celui qui vient à sa droite, sauf s’il circule dans un rond-point ou si le conducteur qui vient de droite vient d’un sens interdit » (art. 12.3.1). Il s’agit là d’une règle générale de circulation. Dès lors, certains élèves se posent la question de l’utilité du signal B17 qui peut paraître redondant.

Le B17 représente une croix de Saint André. Bien qu’il ait la forme triangulaire comme pour les signaux de danger, il s’agit bien d’un signal relatif à la priorité (catégorie B). Il est placé à proximité immédiate du carrefour. Il n’est pas implanté de façon systématique mais aux endroits où le débouché est particulièrement masqué. Le Code du gestionnaire énonce plusieurs cas.

Après un carrefour prioritaire

Il est d’application si le carrefour précédent est muni d’un signal B15 (priorité de passage). Au premier carrefour, le conducteur a la priorité. En revanche, il doit appliquer la priorité de droite à la seconde intersection.

Signal B17 au carrefour

Avant un carrefour où la voie est prioritaire

Deuxième cas, le B17 se place au carrefour qui précède une voie prioritaire. Cela évite la confusion et rappelle au conducteur que l’application de la règle générale de circulation est toujours d’application.

Signal B17 au carrefour

Sens unique limité (SUL)

À l’approche d’un sens unique limité. Il est alors complété par un panneau additionnel M9 ou M10. Il indique aux conducteurs que des cyclistes (ou des cyclistes et des cyclomoteurs) circulent dans les deux directions sur la voie transversale et qu’il convient de leur laisser la priorité.

Signal B17 dans un Sens Unique Limité

Piste cyclable bidirectionnelle

Le dernier cas concerne l’approche d’un carrefour où les cyclistes (ou cyclistes et cyclomoteurs) empruntent une piste cyclable obligatoire dans les deux sens de circulation. Le signal B17 est alors complété d’un panneau additionnel de type M9 ou M10.

Signal B17, cyclistes