Dans le cadre de ma formation, nous avons abordés les notions de poids – de masse pour être plus précis – du véhicule et de son chargement. En vérité, cela concerne plutôt les routiers et les conducteurs de poids lourds qui sont obligés de maîtriser ces données. Je connais très peu d’automobilistes capables de donner le poids de leur voiture. Si vous êtes curieux, consultez votre Certificat de conformité ou le manuel utilisateur.

1. Masse à vide

Cette notion n’est pas très utilisée. La masse à vide est la tare du véhicule sans son carburant. Pour les véhicules électriques, cette masse s’entend sans batterie. On la retrouve dans 4 définitions:

  1. Cyclomoteur à 3 roues: max. 270 kg. (cf. art 2.17)
  2. Cyclomoteur à 4 roues: max. 425 kg. (cf. art 2.17)
  3. Quadricycle à moteur: max. 450 kg ou 600 kg si affecté au transport de choses. (cf. art 2.20)
  4. Tricycle à moteur: max. 1 t. (cf. art 2.19)

2. Tare

Elle concerne la masse d’un véhicule en ordre de marche avec carrosserie, équipement, accessoires et le plein de carburant. On ne compte pas le conducteur, son (ses) passager(s) ainsi que la marchandise transportée. Pour faire simple, c’est un camion vide.

Dans certains ouvrages, on parle de “masse propre”.

3. Masse en charge (MEC)

Elle regroupe la tare à laquelle on ajoute le conducteur, son (ses) passager(s) éventuel(s), la marchandise éventuelle. Autrement dit, c’est le poids du véhicule à un moment T. Cette masse peut être définie en plaçant le véhicule sur un pont de pesage. Imaginons un véhicule avec une MMA de 2.200 kg. La voiture à vide fait 1.500 kg. Le conducteur pèse 75 kg. Il prend son enfant de 40 kg comme passager et un sac de patates de 50 kg dans le coffre. Au total, la MMA ne change pas mais la masse en charge est passée de 1.500 kg à 1.665 kg.

Cette notion de masse en charge revient à plusieurs reprises notamment dans trois signaux routiers: C31 (interdiction de tourner) + additionnel de tonnage, C23 (interdiction aux véhicules de marchandise) + additionnel de tonnage et C21 (interdiction aux véhicules dont la MEC dépasse la masse indiquée). Il suffit d’apprendre ces trois exceptions, car tous les autres panneaux concernent la MMA.

Masse en charge

Dans le premier exemple, cela signifie qu’au prochain carrefour, vous ne pouvez tourner dans la direction indiquée si votre véhicule pèse plus de 3,5 tonnes. En principe, si vous avez un permis B, votre voiture sans remorque ne peut pas dépasser le poids total de 3,5 tonnes. Donc, vous pouvez emprunter cette route. Pour les autres catégories de véhicule, tout dépend de leur masse au moment précis.

Rappelez-vous qu’en cas de contrôle et d’excès, le conducteur est tenu de décharger, de dételer ou de garer son véhicule dans la localité la plus proche, à défaut de quoi le véhicule sera retenu (cf. art. 59.7). Ce qui semble logique car le policier doit faire cesser l’infraction. Le danger est trop important. Cette réglementation veut notamment éviter les poids lourds dans les zones résidentielles. Le C31 se retrouve souvent à l’approche de ponts.

Dans certains manuels, on trouve des appellations assez proches mais qui ne sont pas celles définies par le Code ou le Règlement technique. C’est certainement un problème de traduction.

4. Charge utile

C’est la charge autorisée sur un véhicule, déterminée en tenant compte de la MMA. Pour faire simple, c’est le poids de chargement maximum. Le chargement comprend le conducteur, le(s) passager(s) ainsi que les marchandises, les bagages. Éventuellement, le cas échéant, il faut prendre en compte le système de fixation pour les bagages du toit ou du timon pour la traction d’une remorque. Il est toujours bon de connaître la charge utile. Cela vous permet de ne pas dépasser cette limite avant un départ en vacances. Allez, on compte le poids des enfants, de la belle-mère et des deux sacs de voyage dans le coffre.

5. Masse maximale autorisée (MMA)

Masse totale maximale d’un véhicule¹. Elle est déterminée par le constructeur par rapport au châssis et d’autres organes. Au-delà de cette limite, vous mettez en danger votre sécurité car le véhicule n’est pas conçu pour supporter de telles charges. Avant de charger une camionnette de gravillons et autres encombrants lourds, reportez-vous au manuel utilisateur. Cette notion de MMA se retrouve dans les interdictions de dépassement, les limitations de vitesse et le stationnement.

Masse maximale autorisée

Les agents en charge des contrôles routiers ne chipotent pas avec un surpoids, surtout avec les professionnels de la route. La sanction est sévère et immédiate. Je rappelle que la responsabilité tient au conducteur et non à l’employeur quand bien même il déclare en prendre la responsabilité.

On utilise aussi la MMA pour les catégories de véhicule et les permis de conduire. Par exemple, le permis B couvre notamment les véhicules dont la MMA n’excède pas 3,5 tonnes. Cela comprend – bien évidemment – la voiture mais aussi la voiture mixte, le minibus, la camionnette, le véhicule de camping…


¹ Les anciens formateurs parlent encore de PMA pour “Poids Maximal Autorisé” mais cette notion est désuète.