Après la liste des documents obligatoires à bord, je liste les accessoires susceptibles de se trouver dans votre auto. Certains sont obligatoires et d’autres facultatifs.

❖ Accessoires obligatoires

En théorie (je dis bien en théorie), les constructeurs sont obligés de fournir 3 des 4 accessoires obligatoires à la vente d’un nouveau véhicule: extincteur, trousse et triangle. Lors d’un contrôle routier, l’agent peut vous demander de présenter les accessoires cités. Ce n’est pas très fréquent mais ça arrive lors de campagne ciblée ou si le policier veut approfondir l’inspection.

Pour rappel, les 4 éléments obligatoires sont…

  • l'extincteur homologué, non périmé, adapté au véhicule et scellé
  • la trousse de secours
  • le triangle de danger homologué
  • la veste de sécurité avec la mention CE
Les trois premiers sont repris dans le Code de la route à l’article 81.2 tandis que la veste de sécurité se trouve dans le Règlement technique. La roue de secours ne rentre pas dans la réglementation. Sa présence est de plus en plus remise en question (par les constructeurs) en raison de ses désavantages: charge supplémentaire, encombrement dans le coffre et frais ajouté dans le coût final du véhicule. Dès lors, de plus en plus de marques optent pour des alternatives. Mieux vaut se renseigner surtout si on compte partir en vacances avec sa berline.

Autrefois, il n’y avait pas de précision concernant les éléments qui composent la trousse de secours. Du coup, certains ce sont limités de quelques sparadraps et d’un désinfectant rangé on ne sait où dans la voiture. Depuis, le législateur a précisé son contenu via l’article 71 §2. En général, tout est complet dans la trousse des véhicules neufs.

❖ Accessoires facultatifs

Petit tour d’horizon des accessoires facultatifs. Chacun trouvera ce qui l’intéresse en fonction du type de trajet, de la saison et de ses besoins. Le mieux est de pouvoir anticiper pour éviter de galérer le moment venu. Par exemple, avoir un constat d’accident à l’amiable, un bic, un téléphone sont utiles lors d’un accident. La chasuble, le triangle de danger et un feu orange clignotant pour la sécurité. Un téléphone pour faire quelques clichés des dégâts.

Dans l’habitacle:

  • un kit mains libres: pas idéal pour la conduite mais toujours mieux que le GSM à la main
  • un GPS ou une carte routière en cas de panne de l’appareil
  • un disque de stationnement
  • une paire de lunettes de soleil rangée dans la boîte à gants (pratique en été ET en hiver)
  • un parapluie
  • une lampe de poche (si pas de fonction “torche” sur son smartphone)
  • un bloc-notes et de quoi écrire (ou un smartphone chargé)

Dans le coffre:

  • des gants de travail souples: utile pour changer une roue, regonfler un pneu
  • une roue de secours, un pneu galette (+ cric) ou une bombe pour crevaison
  • des pinces crocodile pour recharger la batterie ou un booster
  • une bouteille d’eau déminéralisée (vase d’expansion)
  • une raclette pour les vitres latérales
  • un câble ou une barre de remorquage
  • un feu clignotant jaune-orange portable en cas d’accident
  • une couverture isotherme
  • en cas de gel: un grattoir, un spray pour les serrures, un stick pour les caoutchoucs
  • un chiffon propre en mircro-fibres pour désembuer l’intérieur
  • du liquide lave-glace (été ou hiver) pour faire l’appoint
  • une craie grasse ou une bombe de couleur pour délimiter les véhicules en cas d’accident
  • du nettoyant-vitres et du papier essuie-tout; très utile pour avoir un parebrise impeccable

Avant de partir à l’étranger, faites un tour sur le site officiel du pays. On est parfois bien surpris de l’équipement à transporter.