Ce système convient parfaitement aux véhicules légers de grande puissance¹. C’est le plus répandu sur les voitures ordinaires. L’étrier est composé de deux plaquettes de freins. Grâce au piston, le liquide de frein vient appliquer une pression et rapproche les plaquettes sur le disque pour ralentir sa rotation. L’énergie cinétique est transformée en énergie calorifique. Les fortes sollicitations des freins entraînent une augmentation de la chaleur. Sur les voitures de compétition, les disques sont perforés pour augmenter la dissipation de la chaleur.

étrier de frein à disque
frein à disque

N’oublions pas le transfert de masse. En raison de l’énergie cinétique, en cas de freinage, il y a un transfert de masse. C’est-à-dire qu’une grande partie du poids est reporté vers l’avant et l’arrière est délesté et devient plus léger. Dès la conception, les freins avant sont conçus pour freiner plus fort que ceux à l’arrière. En moyenne, on parle de ⅔ du freinage vont sur les roues avant et ⅓ sur les roues arrière.


¹ Les véhicules utilitaires moyens et les poids lourds utilisent des freins à tambours pneumatiques ou pneumatiques hydrauliques.